Annoncé à la cérémonie inaugurale du procès du massacre du 28 septembre, ce mercredi, le chef de l’Etat n’y sera finalement pas.

Le Colonel Mamadi Doumbouya a décliné l’invitation et a préféré ce faire représenter par le ministre directeur de cabinet de la présidence de la République.

Nous ignorons pour l’heure, les raisons de son absence. La cérémonie a déjà démarré et connaît la présence de plusieurs personnalités du pays, mais aussi du Procureur de la Cour Pénale Internationale.

L’ouverture du procès est prévue juste après la cérémonie inaugurale du Palais de justice construit pour l’occasion.

Ib’n KABA