Le Colonel Mamadi Doumbouya a créé ce lundi, un cadre de dialogue inclusif placé sous la coordination du Premier ministre. Son rôle est de « favoriser les échanges constructifs » entre des acteurs des Forces vives de la Nation, sur la Transition.

C’est un décret lu sur les ondes de la télévision nationale qui en a fait l’annonce. L’acte du Président précise que le chef du Gouvernement coordonne les activités dudit cadre et fera un compte-rendu périodique au Président de la transition.

Le Premier ministre a la charge de nommer par arrêté un des facilitateurs qui animeront le cadre de dialogue. L’organe regroupe le Gouvernement, les partis politiques et la société civile.

Un arrêté du chef du Gouvernement définira le critère de choix et le nombre des délégués, mais aussi la composition, l’organisation et le fonctionnement du cadre de dialogue inclusif.

En avril dernier, le Colonel Mamadi Doumbouya avait créé un cadre de Concertation inclusif. Les résultats issus des travaux effectués sont intégrés au Cadre de dialogue inclusif, apprend-on.

Ib’n KABA