Un accident de la circulation s’est produit la nuit dernière sur la route nationale Kankan-Kouroussa. Le bilan fait état de 14 morts, 5 blessés graves avec plus de 10 corps calcinés.

L’accident s’est produit à la rentrée de la ville de Kouroussa. Un muni bus qui  partait à Bissikirima dans la sous-préfecture de Dabola est entré en collision avec une camionnette. Selon le préfet de Kouroussa, le véhicule en partance pour Bissikirima avait à sa bord un corps sans vie.

« C’est dans la nuit vers 2 heures du matin que j’ai été appelé par la police qui était sur les lieux de l’accident. C’est à moins de 5 kilomètres de la ville que l’accident s’est produit. C’est un mini bus qui quittait Kondjanakoro, une sous-préfecture de Mandiana qui accompagnait un corps pour Bissikirima une sous-préfecture de Dabola, le mini bus est rentré en collision avec un autre véhicule qui est une camionnette immatriculée RC 1690 AS », explique le colonel Idrissa Camara.

Les causes de ce accident serait dues à  l’accès de vitesse. « 14 morts sur le coup et 5 blessés » ont été enregistrés sur les lieux. « 11 personnes ayant perdu la vie dans ce triste accident sont brûlées », à cause d’un bidon d’essence qui y était à bord de la voiture.

« L’accident était violent, l’excès de vitesse était à la base. Selon les informations d’un des survivants, dans le véhicule il y avait un bidon d’essence, lorsque l’accident s’est produit. C’est un des pneus qui a pété donc avec le choc, le bidon d’essence qui était dedans a pris feu et les portes étaient complètement verrouillées. On n’a pas pu sauver tout le monde, il y a eu 14 morts dont 11 complètement calcinés. On a déposé les corps au niveau de la morgue de l’hôpital préfectoral de Kouroussa, il y a 5 personnes qui sont sous soins intensifs, deux d’entres elles ont été transférées à l’hôpital régional de Kankan, elles ne pouvaient pas être prises en charge ici compte tenu de l’état de gravité de leur choc. »

Ibrahima Alhassane Camara