Journaliste, présentateur mais aussi directeur général adjoint du Groupe de médias Évasion Guinée, Nfaly Guilavogui, puisque c’est de lui qu’il s’agit, devra attendre dix jours avant d’intervenir à l’antenne et de pratiquer une quelconque activité en lien avec le journalisme. 

C’est en tout cas ce que nous révèle le communiqué de la HAC lu à la télévision nationale, dans la soirée de ce lundi. L’instance de régulation de la communication a pointé du doigt la responsabilité du journaliste dans la diffusion d’un communiqué à caractère communautariste.

Le communiqué incriminé est attribué à la jeunesse du Konia, nous apprend le contenu de la décision.

La HAC accuse le concerné de non respect de l’éthique du métier de journaliste, tout en précisant avoir reçu le concerné et entendu, avant de délibérer sur son sort.