Le dossier des présumés auteurs de la triste fin de M’Mah Sylla devra encore attendre pour quelques temps. Alors que le procureur près le tribunal de première instance de Mafanco, Abdoulaye Israël Kpoghomou affirmait il y a peu, que bientôt le procès sera ouvert.

L’on se souvient que la jeune dame M’Mah Sylla a rendu l’âme novembre dernier, à Tunis, après avoir été évacuée pour des soins. Une mort qui a fait suite à plusieurs viols, tentatives d’avortements et chirurgies.

Me Halimatou Camara garde toujours espoir et foi en la justice. Après l’annonce de la clôture de l’instruction, elle estime que le dossier M’Mah Sylla sera remis sur table dès la fin des vacances judiciaires.

Dans un entretien qu’elle a accordé à nos confrères de mosaiqueguinée.com, elle rapporte que « l’instruction est close et rien n’empêche que le dossier soit jugé. Mais comme nous sommes rentrés en vacances judiciaire, on observe. On espère qu’après les vacances judiciaire le procès va s’ouvrir ».

Les médecins, auteurs présumés cités dans cette affaire de meurtre, Patrice Lamah, Daniel Lamah et Célestin Millimono qui sont jusque-là en détention préventive à la maison centrale de Coronthie, sont accusés d’avoir « employé des moyens et substances destinés à provoquer l’expulsion prématurée de fœtus pour favoriser l’interruption artificielle de la grossesse.»

Moussa Moïse