Alors qu’une manifestation initiée par le FNDC est en cours ce jeudi, le porte-parole du Gouvernement déplore la situation et appelle à la retenue. Ousmane Gaoual Diallo assure que la main des autorités restent tendues concernant le dialogue.

Ancien membre du FNDC, le ministre Ousmane Gaoual estime que ceux qui prônent les manifestations devraient faire preuve de retenue.

« Il faut que les uns et les autres se ressaisissent. La situation actuelle de la Guinée n’a rien à voir avec ce qui prévalait avant le 05 septembre. Je pense que c’est important. Donc, quel que soit le problème qu’on puisse se ressaisir et se tourner vers les questions essentielles… », a-t-il lancé ce jeudi chez nos confrères d’Espace Fm.

Poursuivant, le porte-parole du Gouvernement mentionne que les autorités de la transition ont une main tendue et appelle les acteurs à privilégier le dialogue, pour trouver des solutions.

« Il y a un dialogue à peine entamé. On dit non, je ne viens plus au dialogue parce que mes exigences ne sont pas acceptées à 100%. Il faut absolument que chacun adopte de la souplesse et mette surtout beaucoup de volonté pour rechercher des solutions pour ce pays. Parce qu’après tout, il y a aujourd’hui une volonté claire exprimée des autorités en place pour tendre la main, pour dire que le cadre de dialogue est là. Venez qu’on en discute. Ce que je dis, c’est de se ressaisir et de toujours privilégier tant que c’est possible, tant qu’il y a un couloir de dialogue ouvert, il faut l’emprunter. Pour qu’il y ait un dialogue, il faut qu’il y ait la volonté de tous les acteurs ».

A rappeler que le ministre Gaoual figurait parmi les figures importantes de la coalition anti troisième mandat avant le 5 septembre 2021. Ce qui lui avait même valu un séjour en prison pendant de nombreux mois.

Arabiou Barry