Un accord de financement relative à la gestion des déchets a été scellé entre la France et la Guinée. Le pays d’Emmanuel Macron s’engage à octroyer un prêt de 50 millions d’euros à l’Etat Guinéen. Le montant servira à la construction d’un centre d’enfouissement à Kouria (Coyah).

La cérémonie de signature s’est déroulée ce mardi, en présence des ministres de l’Administration du territoire, de l’Economie et des finances, du Budget, mais aussi de l’ambassadeur de la France en Guinée.

Selon les informations, le fonds sera débloqué à l’Agence Française de Développement (AFD). Il va servir à la construction du centre d’enfouissement des déchets solides prévu à Baritodé, dans la commune rurale de Kouria (Coyah).

A travers cette réalisation, les autorités guinéennes veulent « créer de meilleures conditions possibles pour un cadre de vie normal en faveur des populations de Conakry et celles des villes de l’intérieur », rapporte le ministère de l’Administration.

C’est un centre moderne avec une capacité de production journalière de près de mille huit cent (1.800) tonnes d’ordures, que le Gouvernement entend construire. Le centre sera doté d’un « système efficace de traitement durable et de valorisation des déchets organiques ».

La gestion des déchets reste une véritable problématique en Guinée. La réalisation de ce centre d’enfouissement pourra-t-elle servir de solution ? Wait and see.

Ib’n KABA