Alphonse Charles Wright veut être le ministre de la Justice qui portera la Réforme de la Justice en Guinée. Il l’a lui-même exprimé et estime que l’appareil judiciaire ne devrait plus se permettre de commettre des erreurs. Le magistrat assure que les citoyens Guinéens ont besoin d’une véritable Justice.

« La Justice n’a plus droit à l’erreur et doit jouer pleinement son rôle de garant de l’autorité de l’Etat et des droits humains… Nos concitoyens ont soif de la Justice et de liberté. Ils aspirent à une Justice débarrassée de la corruption, de concussion, une justice certes implacable, mais aussi humaine, une Justice au service de la vérité, une justice qui protège les justiciables contre l’arbitraire et toutes les formes d’abus et persécutions. En outre, une justice qui ne fuit pas sa responsabilité dans le cadre de la défense des droits humains, de la paix publique, de la sécurité publique et le respect de l’autorité de l’Etat par l’application sans complaisance de la loi, rien que la loi », a-t-il déclaré ce mardi, dans son discours de prise de fonction.

Le Colonel Mamadi Doumbouya à son arrivée au pouvoir a promis de faire de la Justice, la boussole de tout citoyen. Depuis la mise en place du Gouvernement de transition, Charles Wright est la troisième personne à prendre les rênes du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme.

L’ex Procureur général saura-t-il faire de la Justice, une véritable boussole ? Le temps nous en dira…

Ib’n KABA