La mise en place au CNT, d’une commission d’élaboration de l’avant-projet de la Constitution a sans doute irrité Dr Fodé Oussou Fofana. Ce vice-président de l’UFDG estime que cet acte du Président du CNT est une « violation de la charte et du règlement intérieur » de l’institution qui fait office de Parlement.

« M. Dansa Kourouma pense que le CNT est une propriété privée. Qu’il peut faire tout ce qu’il veut. Il laisse la commission des lois, pour mettre en place comme il l’entend les personnes qui lui sont proches dans une commission ad-hoc », a-t-il déclaré dans une sortie médiatique.

Plus loin, Dr Fodé demande la dissolution de l’organe législatif de la transition. Le politique assure que cela pourrait corriger la « violation » qu’il dénonce.

« La meilleure façon de corriger cela, c’est de dissoudre le CNT et mettre en place une commission capable de rédiger une constitution pour nous sortir de cette situation. On a déjà une constitution de 2020, il suffit de faire appel à des constitutionnalistes guinéens qui sont là et qui ont de l’expérience qu’il faut pour nous sortir en un mois une constitution. »

Au lendemain de la publication de la liste des membres de la Commission ad-hoc chargé d’élaborer l’avant-projet de la Constitution, la junte a réagi à la décision de Dr Dansa. Dans sa note, le CNRD a demandé au CNT de surseoir à toute activité liée à la rédaction d’une nouvelle Constitution, en attendant le rapport des Assises nationales.

Ib’n KABA