Voici dix mois que les étudiants boursiers guinéens au Maroc n’ont perçu le moindre kopeck, au compte de leur maigre bourse d’entretien de 50 dollars.

Après quelques jours de protestations à l’ambassade de Guinée au Maroc, le gouvernement guinéen se saisit du dossier, à la suite d’une communication du Ministre des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger au conseil des ministres de ce jeudi. 

C’est en tout cas ce que nous apprend le compte rendu du conseil, en ces termes:

 Le ministre des Affaires étrangères a fait l’état de la situation de grève des étudiants boursiers du Maroc qui font un sit-in dans les locaux de l’Ambassade. Le ministre Secrétaire Général de la Présidence a rassuré que toutes les dispositions sont prises pour régler ce problème.

CR du Conseil des Ministres du Jeudi 7 Juillet 2022

Ce montant fixé à 50 dollars, reste invarié depuis plusieurs décennies malgré le renchérissement exponentiel du coût de la vie. Les étudiants guinéens sont tenus de faire feu de tout bois pour survivre.

A ce rythme, se sentiront-ils redevables de la Nation?

Actujeune.com