L’épidémie de grippe aviaire a été déclarée en juin dernier sur le territoire guinéen. Près d’un mois après, la tendance est baissière. Le service vétérinaire assure que les cas ont diminué et que le ratissage continue dans la zone infectée.

« Nous sommes toujours dans la zone. Nous sommes en train de faire le nettoyage des fermes. Les cas ont fortement diminué et les fermiers ne nous appellent pas beaucoup maintenant. Cela veut dire que dans la zone, nous sommes en train de faire le ratissage pour voir s’il n’y a pas d’autres fermes infectées », a confiéDr Mohamed Idriss Doumbouya, responsable du service, à nos confrères de Mosaïqueguinée.

C’est dans les préfectures de Coyah et Forécariah que le virus de la grippe aviaire a été détecté. Pour circonscrire l’épidémie, les autorités du ministère de l’élevage ont privilégié l’abattage des volailles infectées. Le ministre ministre avait annoncé que 200 000 volailles avaient été détruites.

Ib’n KABA