Le Haut-commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme a exprimé ce lundi, sa préoccupation vis-à-vis des opérations de récupération des domaines publics, entamées par la junte militaire en Guinée. Le Bureau de l’institution s’est accentué sur la démolition de certaines propriétés privées, à Conakry, Siguiri et N’Zérékoré.

« Nous sommes également préoccupés par une autre mesure prise par les autorités de transition. Récemment, ils ont ordonné la démolition de propriétés privées, notamment à Conakry, Siguiri et N’Zérékoré, dans le cadre d’un processus censé viser à récupérer des terres publiques – à un moment où les appels étaient toujours pendants devant les tribunaux », a déclaré le porte-parole du Haut-commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme.

Toutefois, l’ONU réitère son soutien aux autorités nationales guinéennes « dans leurs efforts pour assurer une transition réussie dans le respect des droits de l’homme et progresser vers le retour à l’ordre constitutionnel ».

Aïssatou Djibril