Détenu à la maison Centrale de Conakry pour « détournement de deniers publics, enrichissement illicite, corruption, blanchiment de capitaux », l’ancien gouverneur de la Banque centrale, vient de bénéficier d’une liberté provisoire, apprend-on.

À en croire les informations, cette liberté provisoire est accompagnée d’une caution de 20 milliards GNF et quelques restrictions.

Dans l’ordonnance de mise en liberté de la Crief, il est demandé à l’ancien gouverneur « de payer une caution de 20 milliards de francs guinéens. Il a en tout et pour tout un délai d’un mois pour payer la caution. L’ancien Gouverneur de la BCRG, ne doit pas sortir de Conakry et ses villes environnant (Coyah, Dubreka), sans l’autorisation de la CRIEF », rapportent nos confrères de Fim Fm.

Admis à l’hôpital Ignace Deen pour « des soins », un proche de l’ex gouverneur de la Banque centrale avait confié que « son état de santé était très fragile ».

Aïssatou Djibril