Le leader de l’UDRG s’est exprimé ce vendredi, sur la détention des anciens dignitaires du régime d’Alpha Condé à la maison Centrale. Bah Oury dit être peiné de voir l’ancien Premier ministre (Ibrahima Kassory) dans “ces conditions”, même s’il affirme qu’« il est nécessaire que la Guinée se normalise ».

« Je dois dire que sur le plan humain, j’ai de grands sentiments pour l’ancien premier ministre M. Kassory Fofana et je suis peiné de le voir dans ces conditions. Mais en tant que citoyen, il est nécessaire que la Guinée se normalise, que les deniers publics soient gérés correctement et que quel que soit le responsable à tout moment qu’il se rende compte qu’il est redevable et qu’il doit rendre des comptes au pays, à la nation de sa gestion et de ses faits. C’est une nécessité absolue. C’est valable pour ceux qui sont inquiétés aujourd’hui et ceux qui, demain seront là. Et là l’hémorragie financière du pays et la manière dont les ressources publiques sont gérées doivent fondamentalement changer pour espérer un avenir meilleur pour les guinéens et la Guinée », a-t-il lancé dans l’émission Mirador.

Selon Bah Oury, « Le mal de la Guinée, c’est principalement cette corruption endémique qui a appauvri un des pays qui aurait pu être leader de la région ouest-africaine aujourd’hui ».

Kassory et cie sont détenus pour des faits « de corruption, d’enrichissement illicite, de détournement de deniers publics et de blanchiment de capitaux ».

Aïssatou Djibril