Inexistant depuis plusieurs années, le bureau de la Chambre de Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat de Guinée (CCIAG), a été récemment mis en place à la demande du Président Mamadi Doumbouya. Pour renforcer les capacités des élus consulaires de cette chambre, un atelier de formation de quatre (4), jours a été initié par le ministère du commerce. La dite formation a été clôturée ce mardi 19 avril 2022, à Conakry.

Selon le ministre du commerce de l’industrie et des PME, Dr Bernard Goumou, cet atelier vise à renforcer les capacités des élus consulaires qui sont au niveau de cette chambre.

« C’est dans cette optique que la République sœur du Sénégal, a bien voulu détacher le conseiller du président de la chambre du commerce d’industrie et de l’agriculture de Dakar, avec certains cadre, pour venir échanger avec nos députés consulaires de la chambre. Ils ont eu à faire une formation portant sur onze (11) modules. Comment les chambres de Commerce doivent normalement fonctionner, comment ils doivent défendre les intérêts de leurs adhérents. »

Tout en précisant que la chambre de Commerce du Sénégal (chargée de la formation des élus consulaires de celle guinéenne ndlr) a plus de 300 ans d’existence, le 1er vice-président de la Chambre de Commerce d’Industrie et d’Artisanat de Guinée, Éric Col revient sur les avantages de cet atelier.

« Ça nous permet de faire un plan d’action pour notre mandature que nous allons annualiser, afin de voir dans quelles mesures nous pouvons améliorer les prestations au près des opérateurs économiques. Parce que nous sommes l’interface entre les opérateurs économiques et les gouvernants, et nous sommes le point de passage des investissements directs étrangers dans notre pays. Donc il va falloir être de véritable ambassadeurs de notre pays à l’étranger et améliorer également tout ce qui concerne la productivité de nos entreprises à travers des mises à niveau, des plans de restructurations, à travers l’amélioration des capacités managériales des entrepreneurs guinéens pour qu’ils puissent aborder en fin la zone de libre échange continentale qui va mettre toutes les entreprises en compétitions. »

À son tour, le représentant de la structure primaire de la zone de l’Afrique de l’Ouest, n’a pas manqué de remercier au nom de sa structure, le Colonel Mamadi Doumbouya pour dit-il, « avoir réhabilité la Chambre de Commerce de Industrie et d’Artisanat de Guinée de toutes ses années d’incertitude ».

Le Ministre du Commerce qui se dit satisfait de ces quatre jours d’échanges, prévoit de continuer à renforcer les capacités des délégués consulaires, à travers des déplacements pour aller vers d’autres pays où existe des chambres consulaires du commerce et de l’industrie »

Aïssatou Djibril