Visiblement, le Président de la transition suit avec attention, le travail abattu par la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF). En conseil des ministres ce jeudi, le Colonel Mamadi Doumbouya a lancé une mise en garde à l’endroit des magistrats de cette juridiction spéciale qu’il a lui-même créée.

Comme le rapporte le compte-rendu du Conseil, le chef de l’Etat a tout d’abord tenu à féliciter les Magistrats, « principalement ceux de la CRIEF, pour leur travail dans la sérénité et en toute indépendance », avant de les inviter à « continuer à faire preuve de professionnalisme et de respect de leur serment afin de n’être soumis qu’à la seule obéissance de la loi ».

Dans le même sillage, le Colonel Mamadi Doumbouya « en sa qualité de Premier Magistrat, a mis en garde les Magistrats contre toute violation du serment, toute tentative de corruption et tout déni de justice ». Il leur a également demandé de « faire appliquer la loi dans toute sa rigueur ».

A rappele que dernièrement la CRIEF est au centre des débats. La Cours spéciale de justice a lancée des poursuite contre plusieurs anciens dignitaires du régime d’Alpha Condé. Elle déjà écroués certains, dont, l’ancien Premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana.

Ib’n KABA