Dans la nuit du mardi à ce mercredi 13 avril, le corps sans vie d’un jeune qui se serait « pendu à l’aide d’un foulard », appartenant à sa petite amie, a été découvert au quartier Tafory Gangan, à Kindia aux environs de 1h. Selon les informations, la victime du nom d’Aboubacar Camara, s’est suicidé après s’être disputé avec sa bien-aimée Fatoumata Camara. 

Fatoumata Camara, la petite amie de la victime revient sur les circonstances dans lesquelles ils ont découvert le corps d’Aboubacar Camara.

« Moi je suis sortie pour faire le transfert après la prière de 20 heures. Au retour à la maison, Petit Camara m’a intercepté pour me dire que pendant la journée je l’ai dépassé sans le saluer , ensuite qu’il a plusieurs fois mis en commission mon petit-frère pour me dire qu’il veut me voir parce qu’il n’a pas de téléphone actuellement et c’est le ramadan je n’aime pas sortir. Il m’a empêchée de rentrer à la maison de 20h à 1h en proférant des injures et des menaces de mort à mon égard. Je l’ai supplié de me laisser rentrer pour ne pas que mes parents constatent mon absence à la maison, c’est ainsi qu’il m’a raccompagné jai tapé la fenêtre, mais personne n’a répondu je lui dit qu’il m’a mis en mal avec mon frère, la fenêtre est condamnée. Il m’a encore dit de rester là-bas jusqu’au petit matin en me prenant au cou avec mon mouchoir moi aussi je l’ai repoussé, il est tombé avec mon mouchoir, en suite il m’a poursuivie puis il s’est arrêté. Je courais maintenant pour partir chez son ami Karim, Chérif Bangoura est sorti pensant que c’est un voleur mais je lui ai expliqué, ensemble nous sommes partis réveiller Karim pour venir à trois directement, on a vu son corps. »

Après l’ouverture d’une enquête pour mettre la lumière sur ledit suicide. Les deux amis de la victime (Karim, Chérif Bangoura) et sa copine ont été arrêtés.

Aïssatou Djibril