Le représentant diplomatique des États-Unis en Guinée, a été empêché la semaine dernière, de rencontrer l’ex Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana détenu à la maison centrale. Ce lundi 11 avril, le procureur près de la CRIEF est revenu sur la procédure à suivre pour rendre visite à ces anciens ministres incarcérés.

À l’entame, le Procureur a souligné qu’il n’a pas interdit de visite à Kassory et cie, avant de poursuivre : « J’ai dit que c’est subordonné à un permis de communiquer délivré par la CRIEF. C’est un document que le juge délivre pour permettre à un inculpé de communiquer avec ceux qui veulent communiquer avec lui. Une permission de communiquer en quelque sorte. Il fallait qu’on organise comment ça doit se passer. Sinon, on n’a pas interdit. On ne peut pas interdire ça à un inculpé ».

Lors de la visite de l’ambassadeur des États-Unis en Guinée, l’administration pénitentiaire, lui a précisé qu’il « n’était pas muni d’un ordre de mission ou d’un permis de communiqué », a-t-on appris.

Aïssatou Djibril