Le procès de Kassory Fofana, Dr Mohamed Diané, Oyé Guilavogui et Zakaria Koulibaly n’est pas encore programmé. C’est le procureur spécial de la CRIEF qui l’a annoncé ce lundi. Selon Aly Touré, il revient à la chambre d’instruction de fixer une date pour l’ouverture des audiences.

« C’est à la chambre de décider de l’ouverture du procès en fonction de son calendrier. Je ne peux dire un timing par rapport à cela, parce que la chambre n’a commencé à travailler dans cette affaire qu’aujourd’hui », a-t-il précisé au cours d’une sortie médiatique.

C’est le mercredi dernier que Kassory et ses compagnons ont été placés en détention à la maison centrale de Conakry. A en croire le Procureur spécial de la CRIEF, les inculpés pourraient passer quatre mois en prison, avant de voir leur procès programmer.

« En matière de détention préventive, lorsqu’un individu dont la procédure est orientée à l’information, si l’individu est placé sous mandat, le juge d’instruction est obligé de boucler sa procédure au bout de quatre mois, parce que la durée de vie du mandat de dépôt du juge d’instruction est de quatre mois en matière délictuelle, mais qui peut être renouvelé une seule fois. »

Dans ce dossier, le Procureur Touré après les auditions, dit avoir opté pour « la procédure de flagrance pure et simple ».

Ib’n KABA