La détention du Président du Conseil exécutif provisoire du RPG-AEC, Ibrahima Kassory Fofana et de certains ténors du régime d’Alpha Condé ne laisse pas de marbre l’ancien parti au pouvoir. Au terme d’une rencontre ce jeudi, la formation politique s’est exprimée sur cette situation qui défraie la chronique.

Dans sa déclaration portée par la porte-parole Domani Doré, le RPG-AEC qualifie cette procédure judiciaire « d’agissements arbitraires et acharnement qui sont de nature à compromettre dangereusement une transition que nous avons toujours souhaité apaisée et inclusive ».

Exigeant des autorités de la transition, le respect du principe de la présomption d’innocence et la dépolitisation de la procédure en cours, le parti dénonce également une « confiscation injustifiée des documents de voyage et le gel des comptes privés des personnalités du collectif RPG et alliés ». Des propos rapportés par le tabloïd visionguinee.

Par la même occasion, le RPG et ses alliés ont menacé de suspendre leur participation aux assises nationales, avant d’évoquer la nécessité de la désignation d’un médiateur international en faveur de la Guinée.

Ib’n KABA