Le Salon de la Lecture (SALEC) pour son acte 2 a tenu ce mercredi 23 mars, sa cérémonie inaugurale. Les activités ont officiellement débuté et se poursuivront jusqu’au 1er avril prochain.

La structure Kadiak Communication a procédé au lancement des activités de la 2e édition du SALEC, ce mercredi, à la Bluezone de Kaloum à Conakry. Cette première journée a été marquée par un panel sur le thème “Relation Paix et Développement durable”. L’activité a regroupé plusieurs personnalités et hommes du Livre.

A cette occasion, la Coordinatrice nationale du SALEC est revenue sur ce qui a pu être accompli en deux ans. Elle a également tenu à rappeler l’objet que sa structure recherche à travers cette initiative qui fait la promotion de la lecture et du livre.

« En deux ans, il y a au moins 178 jeunes qui ont lu un livre. En deux ans, on a près de 3000 jeunes qui sont rentrés chez eux avec un livre. Pour nous c’est donc vraiment salutaire. On ne pouvait pas imaginer cela. Au SALEC, ce que nous aimons, c’est que c’est un projet concret. En seulement deux ans, on peut vous dire avec exactitude qui sont ceux qui ont vraiment lu un document. Et c’est ce que nous recherchons. C’est bon de sensibiliser, c’est bon de conscientiser mais à un moment donné il faut voir si la sensibilisation porte ses fruits. Et c’est ce que nous sommes en train de faire aujourd’hui avec le SALEC », a déclaré Kadiatou Kaba.

Des expositions-ventes d’articles, ont également été lancées à l’occasion de cette journée de lancement.

Le concours littéraire scolaire et universitaire est annoncé. Des candidats issus des établissements de Conakry, mais aussi de l’intérieur du pays y prendront part.

Cette deuxième édition du Salon de la Lecture est placée sous le thème : “Le livre au service du Développement durable”.

Ib’n KABA