Aly Touré, Procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) est menacé de mort par des inconnus. Le magistrat a retrouvé ce jeudi, des tracts d’avertissement à son domicile. Face à cette situation, il assure être plus que jamais réconforté à poursuivre sa mission et prévient que rien ne pourra le décourager.

« Je suis serein et imperturbable. Ils ne peuvent pas m’ebranler. Le travail que je fais, je le fais pour le peuple de Guinée. C’est un engagement personnel et un sacrifice qu’on est en train de consentir. Pour rien au monde, on ne pourra me décourager dans ce cadre là », a-t-il affirmé chez nos confrères de Fim FM.

Pour le Procureur Aly, en aucun cas, cette menace ne pourrait l’intimider, même si en réalité, il dit le prendre au sérieux. Le magistrat annonce toutefois que des dispositions seront prises.

« Il faut prendre ces menaces au sérieux. On va prendre des dispositions qui s’imposent. Mais je le dis et redis, c’est quelque chose qui ne m’ebranle pas. C’est une énergie supplémentaire pour moi. Ça me réconforte dans ce que je fais pour que je puisse continuer. »

La CRIEF a été mise en place par le Colonel Mamadi Doumbouya il y a de cela quelques mois. A date, la juridiction a engagé des poursuites contre de nombreuses personnes, pour des faits présumés de « détournement de deniers publics, corruption, blanchiment de capitaux… »

Ib’n KABA