Le procès de Hadiatou Bah, alias Hadya Présie était inscrit à l’ordre du jour ce jeudi, au TPI de Dixinn. Poursuivi pour « Chantage et tentative d’extorsion », la jeune cinéaste était à nouveau à la barre.

Après des explications des deux parties, les réquisitions et plaidoiries ont été effectuées par les avocats. Le parquet après avoir déclaré que Hadya et ses complices sont coupables, a demandé au Tribunal de condamné la jeune fille à 18 mois de prison ferme et 3 ans de sursis.

Pour les deux coaccusés de Hadya, le ministère public a requis 18 mois de prison, le paiement d’une amende de 5 millions et une interdiction de publication sur les réseaux sociaux pour une durée de 5 ans.

La défense de Hadya pour sa part, a plaidé pour une relaxe des prévenus. La décision du juge est attendue le 24 février prochain.

Ib’n KABA