Dans la matinée de ce lundi 7 février, des tirs ont été entendus près de la radio Capital, une radio privée, filiale de Voice of America (VOA). Selon les informations, c’est un groupe d’hommes armés encagoulés, qui a attaqué la station privée, en détruisant les équipements de la station, notamment « son émetteur, sa console de mixage et ses ordinateurs ».

À en croire nos confrères de BBC, « Des coups de feu ont également été entendus, à l’intérieur du palais du gouvernement ».
Ce qui a entraîné un mouvement de panique.

« Des personnes ont été vues fuyant leurs bureaux pour rentrer chez elles. Au palais du gouvernement, les membres de l’exécutif ont été invités à évacuer le bâtiment. Un fort dispositif militaire avec des armes légères et lourdes », ont été postés aux alentours et le périmètre du ministère de l’intérieur a été fermé à la circulation », rapporte le média.

Il faut souligner que ces événements se déroulent six (6) jours après une tentative de coup d’État que le Président Umaro Sissoco Embalo avait qualifié « de tentative d’assassinat ». Au moins onze (11) personnes avaient été tuées.

Aïssatou Djibril