Des tirs d’armes automatiques se sont fait entendre en début d’après-midi ce mardi 1er février 2022 dans la capitale Bissau Guinéenne. Selon les informations, c’est en plein Conseil des ministres extraordinaire qui réunissait le Président Umaro Sissaco Embalo, le Premier ministre Nuno Gomes Nabiam et le reste du gouvernement que cette situation a début.

Nos confrères de RFI rapporte que la séance (conseil des ministres ndr) « a été interrompue » et une panique totale s’est répandue « dans le centre-ville », causant la fermeture des écoles.

Pour l’heure, aucune information n’a filtré sur l’état ni la position du Président Embalo. La CEDEAO dans un communiqué, rendu public dans cet après-midi, dit condamner la « tentative de coup d’Etat » en cours en Guinée-Bissau et demande aux militaires de rester dans les casernes.

Nous y reviendrons…

Aïssatou Djibril