Le commandant AOB avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 2012, dans l’affaire « Attaque du domicile de l’ex-Président Alpha Condé ». En 2017, la Cour suprême a « cassé et annulé »cette décision de condamnation.

Malgré les nombreuses démarches entreprises par ses avocats, le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo, alias AOB, peine à recouvrir sa liberté. L’Officier de l’armée est maintenu en prison et sa défense dénonce une détention hors des procédures légales.

« L’affaire commandant AOB est un dossier que nous continuons de gérer, même spécialement pour que le commandant AOB puisse recouvrer sa liberté. Je peux dire que c’est le plus vieux prisonnier politique aujourd’hui. On a cherché partout, mais on ne sait pas à quel niveau de la chaîne ça bloque. De toutes les façons, nous continuons à garder espoir. Nous savons désormais que ce n’est pas par une procédure qu’il peut être libéré parce qu’en réalité, aucune procédure ne le maintient à date en prison. Nous continuons à espérer que vraiment, il peut bénéficier d’une remise en liberté », a déclaré Maître Salifou Béavogui dans un entretien accordé à nos confrères de Mosaïqueguinée.

Récemment, le commandant AOB était souffrant en prison. Ses avocats avaient demandé sa remise en liberté, afin qu’il puisse bénéficier de meilleurs soins, mais ils n’avaient obtenu de suite favorable.

Ib’n KABA