Mohamed Béavogui s’est rendu ce lundi à Fria, en compagnie d’une forte délégation. Face aux populations de la cité de l’alumine, le Premier ministre a déploré l’état actuel de la ville, marqué par la pollution causée par les travaux de la raffinerie.

« On a l’impression qu’ici, il y a de la souffrance (…). Vous avez souffert dans le calme parce que vous accompagnez le CNRD. (…) Quand je venais à Fria, c’était le petit Paris de Guinée, ça m’a fait mal de traverser Fria et de voir dans quel état est la ville. Ça m’a fait mal de regarder dans les caniveaux et de voir les eaux rouges qui traversaient la ville. Ça m’a fait mal de voir la ville couverte de poussière blanche », a-t-il déclaré, rapporté par Mosaïqueguinée.

Dans son allocution, le patron de la Primature a également indiqué la raison de sa présence. Mohamed Béavogui a affirmé être mandaté par le chef de l’état, pour échanger avec les acteurs de Fria, afin de trouver des solutions aux problèmes auxquels sont confrontés les populations de la ville.

Ib’n KABA