En tournée dans les établissements scolaires du pays, Guillaume Hawing ne se réjouit pas du constat qu’il fait. Dans un discours ce mardi à Labé, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation a déploré certaines situations constatées dans des écoles. Il a ne s’est pas empêché d’affirmer que l’école guinéenne est «malade ».

« Nous avons fait des visites inopinées dans certaines écoles et nous avons découvert des choses qui n’honorent pas l’école guinéenne. Nous sommes allés dans une école à Friguiabé, à 8 heures 30-09 heures, il n’y avait que le principal. Les élèves font des dizaines de kilomètres à pied pour venir à l’école. Il y avait zéro enseignant. Le principal à pris son téléphone il a appelé ces enseignants mais ces derniers ne le décroche pas. Nous sommes passés dans des préfectures où il n’y a pas de table banc. L’école guinéenne est comateuse, l’école guinéenne est malade. On s’est posé la question est ce que l’école existait pour l’école guinéenne », a-t-il laissé entendre.

Rappelantque cette situation peu reluisante du système éducatif en Guinée existait depuis près de deux décennies, Guillaume s’engage toutefois au nom du gouvernement à faire des efforts pour changer la donne.

« Très honnêtement, nous avons hérité d’une situation très complexe, très compliquée. L’héritage est lourd. Et cette situation existait depuis plus de 15 ans, 20 ans. Mais nous allons nous battre inchallah. Nous ne sommes pas un gouvernement de promesses ». Des propos rapportés par nos confrères de Mosaïqueguinée.

Ib’n KABA