Le capitaine Moussa Dadis Camara a fait son come-back en Guinée, ce mercredi. Après avoir été accueilli chaleureusement par ses proches et sympathisants, l’ex chef de la junte militaire s’est exprimé devant un parterre de journalistes. Sans ambiguïté aucune, il a abordé le dossier du massacre du 28 septembre dans lequel il est inculpé. L’ancien Président a, à cette occasion encouragé les nouvelles autorités à aller vers la tenue du procès.

« Je m’en voudrais de ne pas admirer en toute honnêteté et franchise les avancées considérables prônées par les nouvelles autorités du pays dans le dossier du 28 septembre 2009. Je voudrais encourager la tenue de ce procès qui serait seulement un Ouf de soulagement pour les familles des victimes mais aussi pour le peuple de Guinée et plus particulièrement la communauté internationale qui attend depuis plus de 10 ans que les responsabilités des uns et des autres soient définitivement situées pour la mémoire des victimes de ces douloureux événements, pour le respect des institutions de la république et pour la vérité de l’histoire. »

Récemment, la ministre de la Justice a annoncé que le procès du massacre du 28 septembre, sera ouvert dans le premier trimestre de l’année 2022. Reste à voir la concrétisation de cette volonté exprimée.

Ib’n KABA