Décidément, le nouveau virus appelé “viol” continue à faire des victimes en Guinée et la ville de Kankan n’est pas en marge. Le samedi dernier, une fille de 10 ans a été victime de viol au quartier Banankoroda, commune urbaine de Kankan. Son présumé bourreau qui a été présenté à la presse ce lundi, 6 décembre 2021 dans les locaux de la gendarmerie départementale de Kankan a reconnu les faits. 

Revenant sur les circonstances du viol, la victime explique : « Le soir du samedi à l’aube, quand je rentrais à la maison, ce Monsieur m’a appelé et quand je me suis approchée, il m’a tirée par la main et m’a envoyé sous un hangars au marché Banankoroda, il m’a déshabillé et m’a violée »

Abdoulaye Mara le mis en cause actuellement incarcéré dans les locaux de la maison de détention de la brigade de recherche donne sa version. Il a fait savoir qu’il ne sait si le viol est un crime : « J’étais assis, elle est venue me demander de l’argent. Mais en toute vérité, j’ai abusé d’elle. Je ne savais pas que le viol est interdit qu’on me pardonne. Désormais, quand je serai libre, je deviendrai le défenseur de la gent féminine »

Interrogé, le commandant de la brigade de recherche Alpha Tombi Boiro parle de la procédure en cours : « On a procédé à l’audition et le mis en cause n’a pas nié les faits. On a fait une réquisition pour avoir la confirmation d’un médecin spécialiste pour savoir l’état de santé de la petite. Heureusement qu’elle est bien portante et la procédure judiciaire est déjà enclenchée »

En attendant son transfert à la prison centrale de Kankan, le violeur passe son séjour actuellement dans les locaux de la brigade de recherche.

N’Nah NENE