Le peuple malien est en deuil. Une attaque perpétrée au centre du pays, ce vendredi, à fait au moins 30 morts, tous des civils. C’est un bus qui a été la cible des assaillants qui ont « mitraillé » le véhicule et « tiré » sur les passagers, apprend-on.

Selon les informations, l’attaque a eu lieu entre le village de Songho et la route nationale 15, dans le centre du malien. Des présumés djihadistes ont pris à partie un bus avec à son bord plusieurs civils, dont des femmes et enfants.

Les assaillants ont « tiré » sur les passagers avant de calciner le véhicule. Des victimes ont survécu à l’attaque et il y a également des personnes portées disparues, rapporte RFI.

Pour l’heure, l’attaque n’est revendiquée par aucun groupe djihadistes. Les autorités de la transition ont décrété trois jours à compter de ce dimanche.

Ib’n KABA