Les nominations au sein de l’administration publique guinéenne continue depuis l’avènement du CNRD. Le Président de la transition Colonel Mamady Doumbouya a procédé ce jeudi, à une nouvelle vague de nominations. Ces décisions du patron du CNRD fort ont touché la Primature et certains départements ministériels.

C’est dans la nuit que les décrets ont été rendus publics sur les ondes de la télévision nationale. Nous vous proposons ci-dessous, la liste des cadres nommés ainsi que leurs fonctions.

Les nominations à la Primature

• M. Saikou Amadou Diallo, précédemment directeur du projet Gastor à Accra (Ghana) est nommé Directeur de cabinet à la Primature.

• M Malick Tidiane Touré, jusque-là Du Directeur de cabinet, a été confirmé à son poste.

• Madame Halimatou Kaba, précédemment consultante Banque Mondiale à la Bourse de Sous-Traitance est nommée Chef de cabinet.

• M. Lanciné Hawa Doumbouya, qui était encore assistant de la Directrice de cabinet à la Primature devient 1er Conseiller chargé de mission.

• Au poste de 2e Conseiller changé de mission, c’est M. Fassou Théa qui a bénéficié de la confiance du Président. Il était jusque-là conseiller au ministère de l’Environnement.

Les nominations au niveau des ministères :

• Dr Youssouf Boundou Sylla, Expert en Environnement et Consultant au FIDA est nommé secrétaire général du ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.

• Mohamed Lamine Yansanné, Conseiller Principale au ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique est nommé secrétaire général du même département ministériel.

• Abdoulaye Touré, jusque-là conseiller au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan devient secrétaire général du même département.

• Ibrahima Sory Touré, précédemment Directeur de Cabinet à la cour constitutionnelle, est nommé chef de cabinet du Ministère de la sécurité et de la protection civile.

• Mme Kaité Sall, précédemment directrice service santé résidentielle à New York, est nommée cheffe de cabinet du Ministère de la santé et de l’hygiène publique.

Ib’n KABA