A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, célébrée le 25 novembre de chaque année, le leader de l’UFDG est revenu sur le cas de feu M’mah Sylla, abusée par des médecins. Cellou Dalein Diallo demande aux guinéens de se mobiliser pour mettre fin à « l’impunité, au silence, et à la stigmatisation qui accablent les femmes victimes de viols ». Il réclame justice pour M’Mah Sylla et précise que « la peur doit changer de camps ».

En cette journée du 25 novembre célébrée sous le thème, « Oranger le monde, mettre fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes », Cellou Dalein se demande « Comment ne pas repenser à M’mah Sylla, partie dans d’atroces circonstances alors qu’un avenir des plus prometteurs s’ouvrait à elle ».

Poursuivant, le leader politique s’adresse aux guinéens : « Chers compatriotes, mobilisons-nous tous pour mettre fin à l’impunité, au silence, à la stigmatisation ainsi qu’aux sentiments de honte et de culpabilité qui accablent nos sœurs. La peur doit changer de camp ! Justice pour M’mah Sylla. Plus jamais ça. »

Victime de viol et de tentative d’avortement par des médecins dans une clinique à Conakry, M’mah Sylla décédée à Tunis a rejoint sa dernière demeure le mercredi 24 novembre 2021, au cimetière de Anta Nord.

Aïssatou Djibril