Le leader du Bloc-libéral, ne semble pas être du même avis que certains acteurs politiques, qui demandent une augmentation du nombre de sièges octroyés aux partis politiques au sein du Conseil national de la Transition. Pour Dr Faya Millimono, cette augmentation n’est pas « nécessaire ». L’opposant appelle d’ailleurs les autres partis politiques à être « responsables et matures ».

« On avait demandé au CNRD de choisir seulement 75 personnes pour former le CNT. Il a proposé un CNT de 81 membres. C’est mieux que 150 que certains avaient proposés. On doit comprendre que les caisses de l’Etat sont vides. Qu’est-ce que les partis politiques veulent ? Qu’on augmente le nombre de sièges ? Mais pourquoi ? », s’est-il interrogé.

Poursuivant, il demande à la classe politique guinéenne de faire preuve de plus de responsabilités durant la transition : « S’il faut que chaque parti politique ait son représentant au CNT, on va créer un CNT de 500 membres. Il faut qu’on soit responsables et matures dans ce pays. Nous sommes amenés à choisir des guinéens pour nous représenter même s’ils sont militants d’un parti ou pas ».

Aux partis politiques, il conseille de choisir des personnes qui peuvent faire le travail « afin qu’on ait une constitution à la hauteur de l’ambition du peuple de Guinée ».

Aïssatou Djibril