L’exploitation artisanale de l’or continue encore à Kounsitel, malgré l’interdiction des autorités de l’ancien régime. A en croire le maire de la localité, cette activité menace aujourd’hui de dégrader la route nationale Labé-Dakar. Cherif Diallo accuse les orpailleurs de creuser aux abords de la route, à l’aide de machines, des trous de plusieurs dizaines de mètres, à la recherche de l’or.

« Les militaires et les orpailleurs sont en train d’exploiter illégalement ici. Les militaires font payés de fortes sommes d’argent aux orpailleurs. Ils les laissent entrer partout, sans limiter les zones. Ils détruisent même la route Koundara, C’est la route nationale Labé-Dakar. Les orpailleurs creusent aux abords de cette route, on craint que cette route ne s’affaisse aujourd’hui, c’est très grave, il y a même des trous de 20 mètres. Tout cela c’est sous la complicité des militaires. Ils chassent les gens sur leurs terrains pour exploiter l’or. Aujourd’hui on risque de perdre notre route Labé-Koundara. Les militaires ont changé plusieurs équipes, mais toutes les équipes qui viennent les premières sont pires que les autres. Ces militaires font payés des millions. L’environnement est dégradé, l’élevage est menacé, des trous de 20 mètres sont partout, parfois c’est 40 mètres. Les animaux ne peuvent pas vivre dans cette situation. Contrairement à Gaoual, les autorités locales vendent les billets et indiquent où il faut exploiter en faisant le zonage. Mais à Kounsitel c’est le contraire », a-t-il déploré.

Pour mettre fin à cette exploitation qu’il qualifie de « sauvage », le maire de Kounssitel sollicite « l’implication du ministre de la défense ».

Aïssatou Djibril