Nous l’évoquions dans l’une de nos précédentes parution. Le Directeur communal de l’Education de Matoto, Daouda Doumbouya est suspendu de ses fonctions pour faute grave. Nous en savons désormais, un peu plus sur les raisons qui ont motivé cette décision du ministre de l’Education pré-universitaire et de l’Analphabetisation.

Selon une communication dudit ministère, le nouveau patron du département, Guillaume Hawing a appris que « sous l’œil indifférent du DCE, certains établissements scolaires publics de Matoto exigent des élèves, le paiement des frais d’inscription ou de réinscription avant d’être reçus en classe ».

Indiquant que cela est « assimilable à une complicité voir à un  acte de sabotage » de la part du DCE Daouda, le ministre l’a interpellé et interrogé. L’autorité communale « a reconnu les faits », nous apprend la même source.

C’est suite à cette interpellation que Guillaume a pris la décision de suspension. Il a nommé le chef section pédagogique enseignement fondamental au sein de la même direction communale, pour assurer l’intérim.

Ib’n KABA