Démis des ses fonctions et mis à la retraite ce mardi 9 novembre, par le colonel Mamadi Doumbouya, le désormais ancien directeur général de la police, Ansoumane Baffoé Camara a été remplacé par Abdoul Malick Koné. Dans son discours ce mercredi, lors de la cérémonie de passation de services, il a exhorté ses anciens collaborateurs « à accompagner le CNRD », avant de préciser qu’il « part grandi et ragaillardi ».

« Je vous exhorte à accompagner le CNRD dans les idéaux de paix, de sécurité et de changement », a-t-il déclaré au début de son discours, avant de poursuivre : « Quant à moi, je pars grandi et ragaillardi. Vous pouvez compter sur moi. C’est rare d’avoir ce grade à mon âge et aller à la retraite. J’ai commencé par le grade de sous-brigadier de la police. J’ai porté tous les grades jusqu’à celui d’inspecteur général ».

Plus loin, s’adresse à ses détracteurs : « Si certains pensent que je suis affecté, je leur dis de ne pas s’inquiéter, parce que je suis déjà préparé. Quand on a été directeur général de la police, même si c’est le professeur Alpha Condé qui m’avait enlevé, je ne pouvais plus revenir parmi vous. Depuis que j’ai été nommé, j’ai préparé mon départ ».

Ce sont au total, 537 fonctionnaires de la police qui ont été mis à la retraite, ce mardi. Plusieurs autres ont été limogés et appelés à d’autres fonctions.

Aïssatou Djibril