Interpellé sur le sujet concernant l’éventuel licenciement de l’actuel sélectionneur du Syli national (Didier Six), le nouveau ministre de la jeunesse et des sports s’est voulu clair. Lansana Béa Diallo veut connaître le motif du licenciement avant de prendre toute décision, indique-t-il.

« Je pense que s’il y a un objectif de licencier monsieur Didier Six, je pense que les gens qui sont sur place ne le feront pas tant que je ne serai pas là et je n’ai pas la vision globale sur ce que ça va coûter. Qui va payer son licenciement ? qui va le remplacer ? Est-ce que la personne qui va le remplacer va nous coûter de l’argent ? Et combien va coûter Didier Six. On parle de l’argent de l’État donc c’est l’argent des guinéens. C’est l’argent qu’on ne donne pas aux gens pour aller soigner les gens dans les hôpitaux. Donc si cet argent doit être jeté par la fenêtre je ne l’accepterai pas. Il faut qu’on me justifie la raison du licenciement de cette personne », a-t-il déclaré sur CIS TV.

C’est à travers un communiqué publié sur son site, que la Fédération guinéenne de football (FEGUIFOOT), a indiqué que les deux dernières journées des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 ne seront pas dirigées par le sélectionneur, Didier Six et que l’intérim « sera assuré par le duo Kaba Diawara et Mandjou Diallo ». Elle a aussi annoncé via sa page Facebook, qu’elle est en discussion avec le technicien français, pour une « séparation à l’amiable »

Aïssatou Djibril