Après sa nomination au poste de ministre de la jeunesse et des sports, l’ancien boxeur international Lansana Béa Diallo dit être conscient des défis qui l’attendent et prévoit « de grandes perspectives », pour la jeunesse guinéenne. Il l’a fait savoir ce mercredi lors de son intervention dans les grandes gueules.

D’entrée de jeu Béa Diallo déclare que « Le défi est énorme », avant de poursuivre : « Je vis les réalités de la Guinée depuis longtemps. Ce pays, je le fréquente très souvent… Aujourd’hui il y a des gens qui ont l’air d’avoir une bonne volonté, qui ont l’air d’envie de changer les choses notamment à travers notre colonel président Mamady Doumbouya avec un premier ministre qui a des compétences assez importantes et une équipe qui a l’air d’être complémentaire. Donc je pense que avec le seul objectif on est là pour travailler avec des outils pour servir le peuple, si on a cet état d’esprit, je pense qu’on peut y arriver. »

Déclinant ses priorités pour le sport et la jeunesse, Béa Diallo déclare : « Ma 1ère priorité, c’est de mettre de véritables outils en place pour permettre à cette jeunesse de trouver une perspective d’avenir. Je veux dire en termes d’emplois, de formation et d’entrepreneuriat. C’est une priorité réelle sur laquelle je vais m’appuyer avec toute l’expertise que j’ai acquise. En termes de sport, je vais mettre des outils en place pour que le sport soit accessible à tous (…) ».

Le nouveau ministre a, au cours de son intervention, confié avoir prêté serment sur le coran comme l’ont fait les autres ministres du CNRD.

Son installation officielle qui était prévue ce mercredi, a finalement été reportée à une date ultérieure.

Aïssatou Djibril