Les cas de viol deviennent récurrents dans la commune urbaine de Kankan. Hier mercredi, 6 octobre 2021, l’antenne régionale de l’office de protection de genre et de mœurs (OPROGEM) a présenté un jeune de 15 ans accusé de viol sur une fille d’une même âge.

Selon les explications de la fille, les faits se sont déroulés au quartier Madina dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 octobre 2021. Commissaire Salahadine Diallo, chef antenne de l’OPROGEM explique comment il a été informé de ce présent dossier.

« C’est Dr Souaré (médecin chef de la maternité de l’hôpital régional de Kankan) qui nous a informé qu’il y a une fille à l’hôpital qui a été victime de viol. Lorsqu’on est arrivé, il nous a montré les habits de la fille qui étaient couverts de sang. On a envoyé la fille à la sûreté pour son audition, elle a dit qu’elle connait celui qui est l’auteur du viol c’est comme ça qu’on est allé l’interpellé pour l’amener ici. »

La victime indique que c’est en revenant d’une soirée récréative que son présumé violeur lui a proposé de l’accompagner faire un transfert de crédit, c’est au retour qu’il l’a abusé « Nous sommes partis à 21h pour assister à une soirée récréative, maintenant c’est à notre retour à 23h, qu’il a demandé à mes frères et sœurs de rentrer à la maison. Il m’a demandé de l’accompagner faire un transfert de crédit, après cela, en revenant il a changé de chemin. Arrivés à un niveau, il m’a terrassé puis je suis tombée et il m’a violée. Je le connais parce qu’il part souvent chez nous »

Le mis en cause, ID a réfuté ce qu’il appelle un mensonge contre sa personne : « Je suis là parce qu’on m’a accusé. C’est une fille et son père qui ont menti sur moi. Ils disent que j’ai violé la fille ; mais ce n’est pas vrai. Je connais cette fille, nous sommes dans le même quartier. Moi je me suis couché à 21h la nuit du mardi, donc, à 23h déjà je dormais. J’ai des témoins pour ça »

Selon le commissaire Salahadine Diallo, le présumé violeur sera déféré devant le parquet du tribunal de première instance de Kankan.

N’nah NENE