Le coup d’état militaire qui a eu lieu en Guinée le 5 septembre 2021, bien que discutable et condamnable si l’on s’en tient aux principes démocratiques, semble susciter un réel engouement chez la plupart des guinéens qu’ils soient expressifs ou muets publiquement.

Mon pays d’origine, je l’aime et c’est pourquoi je souhaite que la Guinée saisisse cette opportunité de se reconstruire qui lui est offerte en ce moment. Elle n’a que trop été malmenée par les siens depuis qu’elle a opté pour son sevrage d’avec le colon. 

La période de transition entamée est sensible car si certains la veulent court-termiste, d’autres au contraire, réclament qu’on lui alloue le temps nécessaire pour rebâtir les fondations telles que la réécriture de sa constitution, la sécurisation du processus électoral et tant d’autres piliers afin d’éviter de reproduire les erreurs du passé. 

Les autorités actuelles doivent donc conjuguer avec l’urgence et l’innovation. 

Réussir cette transition peut s’avérer être un acte de délivrance de tout un peuple qui souhaite une rupture avec son passé. Elle est porteuse d’espoir.

Ce qui se passe actuellement dans les coulisses des autorités en place m’est inconnu. C’est l’amour que j’ai pour ce pays qui me commande a minima, de coucher sur ce papier virtuel, mes contributions de modeste citoyenne. Ces contributions découlent du sentiment de peur qui m’anime, la peur de rater ce grand RDV et ainsi tomber dans un perpétuel recommencement.

Elles ne sont pas nombreuses. Il appartiendra aux différentes commissions de réflexion en place, d’analyser les tenants et les aboutissants de leurs chantiers et faire les propositions idoines. Les miennes viennent en amont et s’adressent particulièrement aux autorités actuelles. Il est fort probable qu’elles soient déjà intégrées totalement ou partiellement, voire suggérées par ailleurs auquel cas, ces dernières contribueraient à démontrer leur nécessité . Selon moi, il conviendrait donc :

– que la junte militaire se construise une cellule décisionnelle forte, qui ne s’éparpille pas, qui reste concentrée sur ce qu’elle a à faire et qui délègue tout ce qui est hors scope de sa mission. Qu’elle se concentre uniquement sur les prises de décisions.

– d’effectuer une consultation du grand nombre certes, mais en veillant à ne pas s’obstiner à écouter tout le monde. En effet, toute personne cherchant une opportunité souhaiterait se faire entendre, faire des propositions parfois tous azimuts, avec pour seul objectif de voir apparaître son nom en haut de l’affiche. 

L’ennemi de la productivité est la sur-qualité. À force de vouloir trop bien faire les choses, on risque de ne pas faire grand-chose. Le temps passera rapidement, la population s’impatientera, et in fine, le travail pourrait être bâclé pour répondre à une pression forte de celle-ci. 

– qu’il y ait une sélection rigoureuse des personnes avec qui travailler, qui viendraient en appui aux commissions préalablement constituées et se mettre à la tâche. Le travail rendu par cette équipe sera probablement perfectible mais cela n’est pas bien grave dès lors que la fondation posée sera solide. D’autres équipes pourraient l’améliorer a posteriori. 

– que les commissions de réflexion prennent le temps nécessaire pour mener à bien leurs missions tout en garantissant la continuité du bon fonctionnement des institutions. La précipitation vers des élections en l’état actuel des choses serait à mon sens, une erreur. 

– qu’il y ait une intégration des forces vives du pays de tous bords, à l’équipe dirigeante transitoire.

En résumé, je suggère par-dessus tout, que cette transition soit imprégnée d’ordre, de rigueur et de discipline à l’image de la tradition militaire. 

Je souhaite bonne chance à la Guinée. Elle doit absolument se rendre à ce RDV avec son destin qui lui tend les bras. Il incombe à tout un chacun, originaire ou ami de la Guinée, d’œuvrer pour la conciliation de la richesse et la beauté de ce pays avec sa jeunesse ambitieuse. Cela me paraît être la meilleure option pour réussir ensemble la construction du pays.

Garanké Diallo