Suite aux derniers incidents enregistrés entre les jeunes de Kounsitel et les orpailleurs, un ultimatum de 72 heures avait été donné aux chercheurs d’or pour libérer les lieux. Pour savoir si cette décision a été respectée, l’un de nos reporter a contacté ce mardi 17 août, le maire de Kounsitel qui nous a confié que les orpailleurs ne veulent pas quitter.

D’entrée de jeu, Chérif Diallo confirme que « Les orpailleurs sont toujours ici », avant de rajouter : « On leur avait donné un ultimatum de 72h pour quitter, comme ils commencent à nous attaquer, donc nous, on avait dit qu’on ne peut pas chasser un guinéen de la Guinée. Mais à partir du moment où ils commencent déjà à s’attaquer à nos biens, nous aussi, on ne voit pas comment faire, parce que c’est pas nous qui avions interdit l’exploitation, c’est le gouvernement, donc il ne faut pas qu’ils fassent tout sur nous, nous ne sommes pas responsable. Ils disent toujours qu’ils ne quitteront pas. »

Poursuivant, le maire précise la présence des forces de l’ordre sur place, tout en soulignant que ce n’est pas parce qu’elles ne sont pas nombreuses que les incidents ont eu lieu. Toutefois, cet élu local se demande pourquoi les forces de sécurité n’ont pas procédé à des arrestations : « Je ne sais pas pourquoi, s’ils (les agents ndlr) ont peur des orpailleurs, s’ils ont peur de quoi ? On ne comprend pas. Mais de toutes les façons, depuis hier, ils font des patrouilles, ils ramassent des matériels de travail ou des machines, même aujourd’hui ils ont ramassé plus de 15 machines ».

Aïssatou Djibril