C’est à Kérouané plus précisément au quartier Nouny Touré, que le corps d’un quadragénaire du nom de Ousmane Sow, a été retrouvé dans sa chambre, ce lundi 2 août 2021, aux environs de 17h. Les témoignages indiquent que la victime était « égorgée » et avait la « bouche fendue ». Pour l’instant, les circonstances de sa mort, n’ont pas été élucidées.

À en croire les explications de Sékou Tidiane Sylla, brigadier chef au commissariat central de Kérouané, la victime a été tuée ailleurs, avant d’être transportée dans la chambre.

« L’état dans lequel nous avons vu ce corps, les intéressés ont fait le crime ailleurs et transporté le corps de la victime dans sa case. Nous avons constaté que la porte a été offensée, à l’intérieur de la case, nous avons démasqué quelques indices. Les bandits ont supprimé les appels sortants et entrants avant d’éteindre le téléphone qu’Ousmane Sow détenait. »

Selon cet autre témoignage, c’est un enfant qui a alerté sa mère, après qu’il ait constaté que des mouches sortaient de la chambre de leur voisin.

« Ils ont trouvé la porte cadenassée, quand ils l’ont ouverte le cadavre était sur le lit bien étalé et son téléphone était à ses côtés(…). Ils l’ont même égorgé et ils ont fendu sa bouche, c’est pitoyable en un mot ». Rapporte un journaliste intervenu sur FIM FM ce mardi 3 août.

Des enquêtes ont été ouvertes et le boulanger avec lequel la victime travaille a été mis aux, arrêts rapporte ce même journaliste.

Originaire de Dinguiraye, Ousmane Sow travaillait dans la mine artisanale à Kérouané et pratiquait aussi la boulangerie. 

Aïssatou Djibril