Le baccalauréat unique session 2021, a débuté ce jeudi, sur l’ensemble du territoire guinéen. Présent au lancement des premières épreuves à l’ex Lycée des Jeunes Filles, dans la commune de Ratoma, le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation n’a pas manqué de lancer un message à l’endroit des candidats.

Espérant que les candidats ont se mettront en règle pour éviter toute fraude, le ministre Bano Barry prévient que « celui qui est pris avec un téléphone est élimé des examens de cette année ».

« Naturellement et j’utilise aussi mon chapelet pour que le réseau ne puisse pas fonctionner pour des élèves qui vont réussir à venir avec les téléphones et a dribler tout le monde. Est-ce que ça va marcher ? On le verra à la fin de la journée », renchérit-il.

Par ailleurs, le patron du MENA revient sur les innovations faites pour les examens et confirme la délocalisation du centre de correction qui a été envoyé cette année à Kaloum : « Nous allons passer les journées avec les correcteurs pour nous assurer que le 1er et 2ème correcteur n’auront aucun lien jusqu’à la fin de la correction. Nous espérons qu’à la fin, le système sera plus performant et il y aura probablement plus d’admis. Mais en tout cas, les meilleurs admis que nous pourrons sortir du système éducatif. Nous espérons que les résultats seront à la hauteur ».

Pour le compte de cette année, il a été mis à la disposition des surveillants des examens, des détecteurs de métaux, afin de détecter les téléphones à l’entrée des salles.

Aïssatou Djibril