C’est une annonce faite ce dimanche, par la police haïtienne. Elle a indiqué avoir arrêté l’une des personnes présumées commanditaires de l’assassinat du Président Jovenel Moïse.

Selon les informations fournies par un journal Haïtien, il s’agit d’un « médecin sexagénaire de nationalité haïtienne, résidant dans un État du sud-est des États-Unis, rentré récemment au pays ». Nommé « Christian Emmanuel Sanon et âgé de 63 ans », la police indique qu’il est arrivé en Haïti le mois dernier.

« Il est entré en Haïti à bord d’un avion privé avec des objectifs politiques, selon les informations que nous avons. Il est arrivé en Haïti au début du mois de juin, accompagné de quelques personnes initialement chargées d’assurer sa sécurité », a déclaré le porte-parole, rapporté par RFI.

À en croire une source médiatique locale, « le commando devait capturer le président Jovenel Moïse et installer à sa place Christian Emmanuel Sanon. C’est dans ce but qu’il aurait recruté 22 mercenaires via une société vénézuélienne basée en Floride. Ces informations ont été obtenues lors des interrogatoires de ces mercenaires. Dix-neuf sur les vingt-huit membres présumés du commando sont aux mains de la police. Et ce sont eux qui ont appelé Christian Emmanuel Sanon juste après leur arrestation ».

Après l’arrestation de Christian, la police confie avoir trouvé chez lui, « des pistolets, des cartouches et des plaques d’immatriculation ».

Deux autres personnes avec qui le « médecin » est en contact sont désormais considérées comme les têtes pensantes de l’opération, apprend-on.

Aïssatou Djibril