“La Baraka”, une ONG humanitaire guinéenne vient de faire parler son cœur auprès des populations de Forécariah. Elle a offert une nouvelle mosquée, une école coranique et un puits moderne, construits au quartier Tatagui 2, dans la commune urbaine. Ces infrastructures ont été inaugurées ce vendredi 09 juillet.

La cérémonie de remise des dons a connu la présence des autorités religieuses, des sages ainsi que plusieurs bénéficiaires. Le responsable chargé de programmes et de projets de l’ONG “La Baraka”, Aboubacar Cissé, a tenu à indiquer qu’il ne s’agissait pas de leur premier geste humanitaire dans cette préfecture, avant d’inviter d’autres citoyens à emboîter leurs pas.

« Nous sommes à notre cinquième geste de ce genre ici à Forécariah. La construction de la Mosquée, de l’école et le puits, nous a coûté 100 millions de francs guinéens. Nous avons d’autres projets du genre en cours de réalisation, nous profitons d’ailleurs de l’occasion pour remercier nos partenaires qui se trouvent tous hors du pays. Nous en appelons aussi à la bonne volonté de nos concitoyens résidants dans le pays. »

Karamoh Abdoulaye Soumah, représentant de la ligue islamique de Forécariah, a, au nom de ses responsables hiérarchiques, exprimé ses sentiments de satisfaction aux donataires : « Je remercie cette ONG pour ce geste humanitaire, et prie Dieu de leur donner les moyens pour faire autant de dons de ce genre. Aujourd’hui, nous avons une mosquée où nous pouvons prier sans avoir peur de la pluie ou du soleil, nous avons aussi une école où nos enfants vont apprendre à connaître la religion musulmane, Dieu soit davantage loué. »

Pour sa part, M’mah Fafona, mère de famille résidant dans la localité, a invité ses concitoyennes à prendre soin de leur nouveau lieu d’adoration, tout en les invitant aussi à scolariser leurs enfants à l’école dont-ils viennent de bénéficier.

« Notre joie est immense, nous remercions très sincèrement les donataires et prions le Tout-puissant de les protéger et les aider davantage dans leurs projets. Tout parent qui veut que son enfant réussisse, doit forcément le suivre. Donc j’invite surtout les mères de familles, à être là pour leurs enfants, en les surveillants et surtout en les poussant à venir à cette école coranique, pour mieux connaître la religion. Il faut à tout moment venir voir si ton enfant y est et s’il prend les choses au sérieux. »

Cette ONG, a aussi fait ces genres de dons, dans certaines régions administratives du pays, notamment à Boké et Mamou.

Saïdou DIALLO