C’est au quartier Missiran, dans la commune urbaine de Kankan que la découverte macabre a eu lieu, dans la matinée de ce jeudi. Ce sont des apprentis mécaniciens qui ont constaté la présence d’un corps en état de putréfaction, dans un véhicule stationné dans leur garage.

Moussa Keïta, président des jeunes du quartier Missiran, revient sur comment il a appris la nouvelle.

« J’étais dans un lieu décès, on m’a appelé de venir vite qu’il y a eu découverte de corps sans vie. A mon arrivée, j’ai informé les autorités du quartier, le commissaire central et les agents de la croix rouge. C’est ce matin que le corps est retrouvé dans un véhicule, mais en état de décomposition. Cela fait peur, parce que lorsque vous voyez le corps, vous vous dites que le corps a été transporté ici pour être mis dans le véhicule. »

Dans le garage, personne ne connaît la victime, pas même le propriétaire Mory Kaba : « Le matin je prenais un café lorsque mes apprentis m’ont appelé pour me dire qu’un corps sans vie est retrouvé dans notre garage. Le petit ne travaille pas ici, regardez les habits qu’il porte, on ne le connait même pas ici. Cependant, la voiture, quand même, est là en panne depuis longtemps. Cela fait plusieurs jours que nous n’avons pas regardé le véhicule, parce qu’il est en panne. On ne sait pas comment il est mort ni comment son cops est arrivé ici. »  

Une équipe de la croix rouge et les services de sécurité accompagnés d’un substitut du procureur de la République ont transporté le corps de la victime à la morgue de l’hôpital régional de Kankan, pour des fins d’identification.

N’nah NENE pour Actujeune.com