Le secrétaire permanent du cadre de dialogue politique et social, a entamé, ce mercredi, à Conakry, la mission qui lui a été confiée par le chef de l’État. Pour la journée inaugurale, ce sont les acteurs du secteur des transports, qui étaient à l’honneur.

Cette première séance a réuni le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, celle des Travaux Publics, les hauts cadres du ministère des Transports, le syndicat des transports, les officiers supérieurs de l’armée, de la gendarmerie et de la police nationale.

Dans son allocution, le secrétaire permanent du cadre de dialogue politique et social, a indiqué ce que veut le président Alpha Condé, pour la réussite du dialogue.

« C’est vrai que nous avons l’habitude de dialoguer, de nous concerter, mais cette fois-ci, le chef de l’Etat a voulu que le cadre soit permanent. Les travaux de ce cadre se feront de façon thématique et hiérarchisée. Le président de la République Alpha Condé a trouvé nécessaire qu’on commence par le secteur des transports .»

Aux dires de Fodé Bangoura, « Ce n’est pas la première fois que le syndicat des transporteurs rencontre les hautes personnalités du pays ». Mais précise-t-il, : « C’est une première qu’elle se fasse dans le cadre permanent du dialogue politique et social. Le président Alpha Condé veut que ce soient les Guinéens qui se retrouvent autour de la table, qui posent les problèmes guinéens et qui trouvent les solutions à ces problèmes. »

De leur côté, les acteurs impliqués dans le Transport en Guinée, ont demandé « la réglementation » de leur secteur, mais aussi la mise à disposition des citoyens de « crédit automobile », avant d’indiquer qu’« il y a eu des promesses dans ce sens ».

Cette première rencontre marque ainsi, l’ouverture des débats entre les acteurs concernés par ce cadre de dialogue, en vue d’une sortie de crise.

Saïdou DIALLO