Le porte-parole du gouvernement guinéen, a réagi à l’annonce des autorités du Royaume de l’Arabie Saoudite, informant que pour le Hajj 2021, « seuls les pèlerins résidant en Arabie Saoudite seront autorisés à accomplir ce pilier de l’islam ». Tibou Kamara a tenu à préciser que le gouvernement n’a aucun commentaire à faire sur le sujet, car indique-t-il, « cette mesure concerne tous les pays sans exception ».

À l’entame, le conseiller personnel du Président Alpha Condé indique que pour le moment, il n’a pas encore eu de notification officielle, ni de discussion avec la « représentation diplomatique basée en Arabie Saoudite ». Cependant dit-il, « je pense que c’est une mesure qui concerne tous les pays sans exception (…). C’est une décision souveraine de l’Arabie Saoudite et comme on le dit, un mal commun n’est pas un mal. Selon ce que j’ai lu dans la presse, même en Arabie Saoudite, il y a des restrictions. Non seulement sur le nombre de pèlerins, mais aussi, il y a des conditions drastiques inhabituelles notamment la limitation du nombre de pèlerins ».

« Nous n’avons pas de commentaire particulier, c’est une décision souveraine qui concerne l’ensemble des pays étrangers (…) », a-t-il renchéri. Des propos recueillis par nos confrères de Guineenews.

Pour ce pèlerinage prévu pour le mois de juillet, ce sont 60 000 fidèles musulmans résidant en Arabie Saoudite et vaccinés qui pourront accomplir le Hajj 2021, selon les autorités saoudiennes.

Le porte-parole du gouvernement guinéen avait récemment annoncé, que la Guinée faisait partie des pays éligibles pour le pèlerinage à la Mecque, cette année.

Aïssatou Djibril