Les autorités saoudiennes viennent de faire une annonce sur la participation des fidèles musulmans, au pèlerinage à la Mecque de cette année. Après avoir annoncé que le Hajj 2021 se tiendra en juillet, elles précisent que désormais, seuls les pèlerins résidant en Arabie Saoudite seront autorisés à accomplir ce pilier de l’islam.

Selon les autorités de l’Arabie Saoudite, ce sont 60 000 fidèles musulmams résidents au pays et vaccinés qui pourront accomplir le Hajj 2021. Un communiqué du ministère du Hajj et de la Omra relayé par l’agence officielle SPA, indique que « Ceux qui voudront effectuer le hajj devront être des résidents ou des nationaux, avoir entre 18 et 65 ans, ne pas souffrir d’une maladie chronique et avoir été vaccinés ».

Cette décision de l’Arabie Saoudite implique que les fidèles musulmans guinéens à l’instar d’autres ne pourront effectuer le grand pèlerinage à la Mecque pour une deuxième fois consécutive.

Dans une récente communication, le gouvernement guinéen avait annoncé que la Guinée est parmi les pays éligibles pour participer au Hajj 2021.

Ib’n KABA